Editorial JUILLET & AOÛT 2015

par Paroisse Bougival  -  #archives

Mes chers paroissiens,

Le déroulement ordinaire de vos vies est pour le prêtre diocésain  le lieu privilégié de son apostolat.

Le Concile Vatican II enseigne que « les joies et les espoirs, les tristesses et les angoisses des hommes de ce temps, des pauvres surtout et de tous ceux qui souffrent, sont aussi les joies et les espoirs, les tristesses et les angoisses des disciples du Christ, et il n’est rien de vraiment humain qui ne trouve écho dans leur cœur. »

Disciple du Christ, je le suis, comme vous, mais avec cette spécificité, qui m’a été donnée par l’ordination, d’être aussi votre Pasteur.

C’est ainsi que la charge de vos vies, de vos âmes m’avait été confiée par notre Evêque le 1er septembre 2006. J’ai fait en sorte que chacun trouve ainsi un écho particulier dans mon cœur de prêtre. Je l’ai fait de tout mon cœur, et sans doute parfois bien imparfaitement, maladroitement ou brutalement, parce que mon cœur d’homme est encore bien endurci, malgré toutes les conversions auxquelles vous avez chacun contribué et qui font que j’espère partir d’ici meilleur que je n’étais arrivé.

J’ai une pensée toute particulière pour vous, chères familles de notre paroisse. Si vous êtes comme la prunelle de ses yeux pour l’Eglise, vous êtes aussi le cœur de notre paroisse. Votre présence si nombreuse, si active, si joyeuse aura fait mon bonheur et celui de beaucoup d’autres.

Chers époux, chers enfants, petits et grands,  continuez à faire ainsi de vos foyers autant de maisons de Nazareth où Jésus est présent au quotidien et vit avec vous, autant de petits cénacles où l’Esprit Saint prépare les cœurs des enfants et les appelle à être les époux, les parents, les prêtres, les religieux de demain,  autant de maisons de Béthanie prêtes à l’amitié, à l’accueil et au service.

Confiant dans le bon accueil que vous réserverez au Père Bruno BONNET, je pars en vous gardant comme un très beau chapitre de ma vie et vous confie à la prière de Notre-Dame de l’Assomption.

Que Dieu vous bénisse !

Père Guillaume BOIDOT +