Solennité de l’Annonciation.

par Paroisse Bougival  -  #VIE de la PAROISSE

Solennité de l’Annonciation.

Lundi 04 avril - Solennité de l’Annonciation.

Messes à 9h et 20h.

 

Un beau texte à méditer du Père Daniel Ange (In Le Rosaire, Ed. du Jubilé)

Marie, la voilà adolescente. Et survient l'événement qui va faire basculer sa vie, et toute l'histoire du monde en même temps.

À travers son Ange, le Père s'adresse à elle : « Ma petite, voudrais-tu donner à mon Fils, ce que moi je ne puis Lui donner (car je n'ai pas de corps), et que seule une femme peut Lui donner : veux-tu Lui donner ...

Tes mains : qu'Il puisse toucher et bénir les enfants !

Tes pieds : qu'Il puisse courir sur toutes les collines du monde !

Tes bras : qu'Il puisse y recueillir les brebis perdues !

Tes épaules : qu'Il puisse y porter sa croix !

Tes yeux : qu'Il puisse contempler la beauté du monde et y projeter la lumière du ciel !

Tes oreilles : qu'Il puisse entendre les murmures de détresse des plus pauvres et le chant des oiseaux !

Tes lèvres : qu'Il puisse baiser les enfants et les mourants !

Ta langue : qu'elle chante ma gloire et proclame ma vérité !

Ton visage : qu'en Le voyant ils me voient, moi leur Père !

Ta chair : qu'Il puisse en faire la nourriture du monde !

Ton sang: qu'il puisse être versé pour laver le monde et le glorifier dans ma gloire !

Et surtout un cœur : pour que mon cœur puisse y battre en toute tendresse humaine ! Tout cela, le veux-t ?

À cet instant, suspense pathétique pour les anges et tous ceux déjà partis vers Dieu, attendant d'être sauvés : « Que va-t-elle répondre ? Si elle décline l'invitation, nous sommes tous perdus ! À moins qu'Il n'en trouve une autre. Mais en cherchera-t-Il une autre ? Il est tellement follement amoureux d'elle, uniquement d'elle ! »

Le monde, le cosmos lui-même est suspendu aux lèvres de cette toute jeune fille ... Et voici qu'elle répond dans un murmure : « Oui, je m'accorde à ton désir ! J'accueille ce que tu me demandes ! Je reçois ce que tu m'offres ! J'aime ce que tu veux ! Voici ma chair livrée pour ton Fils ! Voici mon sang versé pour Lui ! Voici mon cœur ! Voici ma vie ! » C'est la première consécration. C'est le commencement de l'Eucharistie.

À cet instant précis, l'Esprit Saint fond sur Marie : deuxième pentecôte de sa vie. Le monde est transfiguré : il reçoit son visage nouveau. Tout à-coup, au cœur du monde, Dieu a un ... visage !

À cet instant, le monde est déjà sauvé : Dieu est là en tant que Sauveur. C'est toute ma chair, mon sang, toute mon humanité, tout ce qui fait ma vie humaine qui est là, assumé par Dieu, c'est-à-dire divinisé, déjà glorifié. Le monde est déjà neuf ! Premier rayon de l'aurore d'un univers-lumière. Plus rien ne sera pareil, tu m'entends ? Plus rien !

Ainsi donc, le Père a voulu totalement investir cette jeune femme dans son mystère. Il n'a rien voulu faire sans elle, non seulement sans sa chair et son sang, mais surtout sans son âme et son cœur. Il ne s'en est pas servi comme d'un instrument que l'on met au rancart après usage. Il a respecté sa liberté.

Il ne s'en est pas servi : il l'a servie, elle. Il ne l'a pas exploitée, utilisée : il l'a sauvée ! Il ne l'a ni violentée, ni forcée : il se l'est associée ! En un mot : il l'a aimée ! Il l'a jointe à Lui dans cet immense travail de création nouvelle, de transfiguration de l'humanité.

Elle est partie prenante de son œuvre : n'est-elle pas son chef-d’œuvre ?

Dis-moi, voudrais-tu vraiment d'une autre Mère pour ton Dieu ?

De cette femme-là, n'es-tu pas content, fier, heureux ?

"L'Annonciation est une heure unique dans l'histoire mystique et dans l'histoire spirituelle.

C'est une heure culminante...

C'est toute la fin d'un monde et tout le commencement de l'autre. "

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :