Editorial du 8 Mai 2016

par Paroisse Bougival  -  #Editoriaux

La présence de Notre Dame entre l’Ascension et la Pentecôte

La Sainte Écriture nous apprend qu’entre l’Ascension et la Pentecôte, les Apôtres « d’un seul cœur participaient fidèlement à la prière, avec quelques femmes, dont Marie, la Mère de Jésus » (Actes 1, 14), en attendant d’être « revêtus d’une force venue d’en haut » (Luc 24, 49).

Benoit XVI disait en 2012 : Dans ce contexte d’attente, situé entre l’Ascension et la Pentecôte, saint Luc mentionne pour la dernière fois Marie, la Mère de Jésus, et sa famille (v. 14). Il a consacré à Marie les débuts de son Evangile, de l’annonce de l’Ange à la naissance et à l’enfance du Fils de Dieu fait homme. Avec Marie commence la vie terrestre de Jésus et avec Marie commencent également les premiers pas de l’Eglise ; dans les deux moments, le climat est celui de l’écoute de Dieu, du recueillement (...) Marie invite à ouvrir les dimensions de la prière, à se tourner vers Dieu non seulement dans le besoin et non seulement pour soi-même, mais de façon unanime, persévérante, fidèle, avec « un seul cœur et une seule âme » (cf. Ac 4, 32).

Sachons donc nous unir, grâce à l’élan de notre pèlerinage, la Fête de Notre Dame de Fatima et la persévérance dans notre Mois de Marie, à la prière de l’Eglise attendant la solennité de la Pentecôte.

N’oublions pas ce que disait saint Louis Marie Grignon de Montfort : Lorsque le Saint Esprit voit Marie dans une âme, il y vole, il y court !

Père BONNET+ curé

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :