Magnifiques prières de saint Thomas d'Aquin

par Paroisse Bougival  -  #Enseignement

Magnifiques prières de saint Thomas d'Aquin

MAGNIFIQUES PRIERES DE SAINT THOMAS D’AQUIN

EN LIEN AVEC L’EUCHARISTIE

(Pour rappel : Saint Thomas d’Aquin est avec St Bonaventure un des théologiens qui analysa le miracle eucharistique de Bolsena qui fut un des événements à l’origine de la Fête-Dieu. Le Pape Urbain IV lui demanda de composer les prières pour cette fête. )

Hymne des matines (Sacrais solins)

Que la joie accompagne ces saintes solennités,

Et que les louanges résonnent du fond des cœurs,
Arrière le passé, que tout soit nouveau,
Les cœurs, les voix et les œuvres.

Nous célébrons la dernière cène nocturne

En laquelle nous le croyons, le Christ donna à ses frères
L'agneau et les azymes, selon les lois
Jadis prescrites à leurs pères.

Après l'agneau typique, le festin achevé,

Nous confessons que le corps du Seigneur même,
De ses propres mains fut donné aux disciples,
Entier pour tous et pour chacun.

Faibles, il leur donna son Corps pour mets,

Tristes, il leur donna son Sang pour breuvage,
Disant : Prenez la coupe que je vous livre, buvez en tous.

Ainsi institua-t-il ce sacrifice,

Voulant que le ministère en fût confié
Aux seuls prêtres. A eux donc
De s'en nourrir et de le donner aux autres.

Le pain des anges devient le pain des hommes.

Le pain du ciel met un terme aux figures.
Chose admirable ! Il mange son Seigneur,
Le pauvre, l’esclave et l'humble.

O Déité trine et une, nous vous en supplions,

Visitez-nous tandis que nous vous honorons,
Par vos chemins, conduisez-nous où nous tendons,
A la lumière que vous habitez. Ainsi soit-il.

Hymne des laudes (Verbum supernum)

Le Verbe descend des cieux

Sans quitter la droite du Père ;
Sorti pour accomplir son œuvre,
Il vient au soir de sa vie.

Avant d'être livré par un disciple

Aux ennemis pour mourir,
Le premier, il se livre lui-même
Aux disciples, aliment de vie.

A eux, sous une double espèce,

Il donne sa chair et son sang,
afin de nourrir tout l'homme
En sa double substance.

Naissant, il se fait notre compagnon,

Commensal, notre nourriture,
Mourant, notre rançon,
Régnant, notre récompense.

Prière avant la communion

Dieu tout-puissant et éternel, voici que je m'approche du sacrement de votre fils unique Notre Seigneur Jésus-Christ. Malade, je viens au médecin dont dépend ma vie ; souillé, à la source de la miséricorde ; aveugle, au foyer de la lumière éternelle ; pauvre et dépourvu de tout, au Maître du Ciel et de la terre

J'implore donc votre immense, votre inépuisable générosité, afin que vous daigniez guérir mes infirmités, laver mes souillures, illuminer mon aveuglement, combler mon indigence, couvrir ma nudité ; et qu'ainsi je puisse recevoir le Pain des Anges, le Roi des rois, le Seigneur des seigneurs, avec toute la révérence et l'humilité, toute la contrition et la dévotion, toute la pureté et la foi, toute la fermeté de propos et la droiture d'intention que requiert le salut de mon âme.

Donnez-moi, je vous prie, de ne pas recevoir simplement le sacrement du Corps et du Sang du Seigneur, mais bien toute la vertu et l'efficacité du sacrement. Ô Dieu plein de douceur, donnez-moi de si bien recevoir le Corps de votre Fils Unique, Notre Seigneur Jésus-Christ, ce corps charnel qu'il reçut de la Vierge Marie, que je mérite d'être incorporé à son Corps Mystique et compté parmi ses membres.

Ô Père plein d'amour, accordez-moi que ce Fils Bien-Aimé que je m'apprête à recevoir maintenant sous le voile qui convient à mon état de voyageur, je puisse un jour le contempler à visage découvert et pour l'éternité, Lui, qui, étant Dieu, vit et règne avec vous dans l'unité du Saint-Esprit, dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il !

Très doux Jésus, que votre Corps très sacré et votre Sang soient douceur et suavité pour mon âme, salut et sainteté en toute tentation, joie et paix en toute tribulation, lumière et force en toute parole ou action, et suprême protection à ma mort. Ainsi soit-il.

Prière après la communion

Je vous rends grâces, Seigneur saint, Père tout-puissant, Dieu éternel, de ce que vous avez daigné me rassasier du Corps et du Sang précieux de votre Fils, notre Seigneur Jésus-Christ, moi pécheur, votre indigne serviteur, sans aucun mérite de ma part, mais par votre pure miséricorde. Et je vous supplie que cette sainte communion ne soit pas pour moi un sujet de châtiment, mais un titre salutaire de pardon.

Qu'elle me soit une armure de foi, et un bouclier de bonne volonté. Qu'elle soit l'expulsion de mes vices, l'extinction de la concupiscence et des désirs impurs, l'augmentation de la charité et de la patience, de l'humilité et de l'obéissance, et de toutes les vertus ; une ferme défense contre les embûches de mes ennemis, visibles aussi bien qu'invisibles, un apaisement complet de ma chair comme de mon esprit, une adhésion très ferme à vous, Dieu unique et véritable, un heureux achèvement de ma fin.

Et je vous supplie de daigner me conduire, moi pécheur, à ce banquet ineffable où, avec votre Fils et le Saint-Esprit, vous êtes pour vos saints la lumière vraie, le rassasiement complet, la joie éternelle, le bonheur consommé, la félicité parfaite. Par le même Christ notre Seigneur. Ainsi soit-il.