Consécration de la paroisse à Saint Michel - Jeudi 29 septembre 2016

par Paroisse Bougival  -  #VIE de la PAROISSE

Consécration de la paroisse à Saint Michel - Jeudi 29 septembre 2016

Au programme de ce 29 septembre, fête des Saints Archanges Michel, Gabriel et Raphaël

- 20 h 15 : Messe solennelle

- 21 h 15 : Conférence par un Compagnon de St Michel (*) sur la dévotion à St Michel

- 22 h 00 : consécration de la paroisse et Complies

(*) : Les Compagnons de St Michel sont une association de fidèles et clercs (dont sont membres des paroissiens de Bougival) qui ont remis au goût du jour une très ancienne confrérie. Depuis 1988, ils s’efforcent entre autres de faire revivre la spiritualité michaëlique et notamment de perpétuer la vénérable tradition de la messe du premier mardi du mois en l’honneur de saint Michel «  afin d’obtenir la paix à l’Eglise et à l’Etat. »

Pour s’y préparer :

"La dévotion envers l'Archange, vainqueur de Satan, offre quelque chose de plus que la dévotion aux autres Saints. Ceux-ci peuvent intercéder pour nous auprès de Dieu et faire fonction d'avocat, tandis que Saint Michel a été établi par Dieu Lui-même comme protecteur et défenseur de l'Eglise" (Bienheureux Cardinal Schuster).

 "J'ai une grande dévotion envers Saint Michel Archange qui, bien que n'ayant pas eu les exemples d'accomplissement de la volonté de Dieu, a fidèlement satisfait et exécuté les désirs divins" (Sainte Faustine Kowalska).

 

Prière de consécration que nous prononcerons (qui reprend celle du Pape François pour le Vatican le 05/07/2013) :


« Ô glorieux Archange saint Michel, toi qui annonces au monde la nouvelle consolante de la victoire du bien sur le mal : ouvre notre vie à l'espérance. Veille sur notre paroisse [cette Cité et sur le Siège apostolique, cœur et centre de la catholicité,] afin qu'elle vive dans la fidélité à l'Evangile et dans l'exercice de la charité héroïque. Le Seigneur de l'univers t'a rendu puissant contre les forces de l'ennemi : démasque les pièges du Diable et de l'esprit du monde. Rends nous victorieux contre les tentations du pouvoir, de la richesse et de la sensualité. Sois le rempart contre toute machination, qui menace la sérénité de l'Eglise ; sois la sentinelle de nos pensées, qui libère de l'assaut de la mentalité mondaine ; sois le guide spirituel qui nous soutient dans le bon combat de la foi. Ô glorieux Archange st Michel, qui toujours contemples la Sainte Face de Dieu, gardes-nous fermes sur le chemin vers l'Eternité. Amen. »

Benoit XVI parle de saint Michel (homélie 29/09/2008):

Nous le rencontrons dans l'Ecriture Sainte, en particulier dans le Livre de Daniel, dans la Lettre de l'Apôtre saint Jude Thaddée et dans l'Apocalypse.

Dans ces textes, on souligne deux fonctions de cet Archange. Il défend la cause de l'unicité de Dieu contre la présomption du dragon, du "serpent antique", comme le dit Jean. C'est la tentative incessante du serpent de faire croire aux hommes que Dieu doit disparaître, afin qu'ils puissent devenir grands; que Dieu fait obstacle à notre liberté et que nous devons donc nous débarrasser de Lui ... Celui qui met Dieu de côté, ne rend pas l'homme plus grand, mais lui ôte sa dignité. L'homme devient alors un produit mal réussi de l'évolution. Celui qui accuse Dieu, accuse également l'homme. La foi en Dieu défend l'homme dans toutes ses faiblesses et ses manquements: la splendeur de Dieu resplendit sur chaque individu.

... L'autre fonction de Michel, selon l'Ecriture, est celle de protecteur du Peuple de Dieu (cf. Dn 10, 21; 12, 1).

 

Le Pape François aussi ! (homélie 29/09/2014):

« La lutte est une réalité quotidienne de la vie chrétienne : dans notre cœur, dans notre vie, dans notre famille, dans notre peuple, dans nos églises... Si on ne lutte pas, nous serons défaits », avertit le Pape. « Mais le Seigneur a donné ce métier, de lutter et de vaincre, principalement aux anges ». Le chant final de l’Apocalypse après cette lutte est « si beau », s’exclame François : « Voici maintenant le salut, la puissance et la royauté de notre Dieu, et le pouvoir de son Christ ! Car l'accusateur de nos frères a été rejeté, lui qui les accusait jour et nuit devant notre Dieu ».

A RETENIR pour s’y préparer : JEUDI 29 septembre : Consécration de la paroisse à St Michel

Voici quelques unes des motivations qui nous conduisent à cette consécration du 29 septembre prochain :

En hébreu son nom se dit Mî ke' El et signifie :"Qui est comme Dieu ! " ("Quis ut Deus ! "). Le nom des Anges coïncide, dans le langage Biblique, avec leur être et leur mission. Le nom même de Michel est donc une protestation de fidélité et d'humilité, un cri d'Amour, un choix inconditionnel pour le service de Dieu (Ap 12, 7-9).

Michel était déjà considéré par les Hébreux comme le Prince des Anges, protecteur et défenseur du peuple élu, représentant de l'assistance divine puissante à l'égard d'Israël (Dn 10, 21 ; 12, 1). L'Ange du Seigneur s'oppose à Satan et, pour cette raison, reçoit le nom de Michel (Zac 3, 1-2).

L'Archange Michel a été honoré dès les temps anciens tant en Occident qu'en Orient. Pour les chrétiens, Saint Michel est vénéré avant tout comme le plus puissant défenseur contre le démon. Pour cette raison l'iconographie, tant orientale qu'occidentale, le représente comme un guerrier qui, avec l'épée ou la lance, frappe à mort le dragon sous ses pieds.

La tradition attribue aussi à Saint Michel la tâche de "peser" les âmes des défunts. En plus de l'épée, l'iconographie lui met dans la main la balance de la Justice Divine. D’où cette prière de l’offertoire dans la forme extraordinaire du rite romain : "Seigneur Jésus Christ, délivre les âmes des fidèles défunts des peines de l'enfer!  Que Saint Michel Archange, qui porte Tes Saintes enseignes, les conduise à la Sainte lumière que tu as promise à Abraham et à sa descendance".

"Quand Saint Michel recommande une âme à Dieu, elle obtient certainement le salut éternel" (Saint Alphonse de Liguori).

- Selon les visions mystiques d'Isaïe et de l'Apocalypse, l'Archange Michel a aussi une place dans la liturgie céleste : "Puis un autre Ange vint se placer près de l'autel, tenant un encensoir d'or. On lui donna quantité de parfums pour les offrir avec les prières de tous les Saints sur l'autel d'or placé devant le trône. Et la fumée des parfums monta avec les prières des Saints de la main de l'Ange, devant Dieu. Puis l'Ange saisit l'encensoir, le remplit du feu de l'autel et le jeta sur la terre ; il y eut des coups de tonnerre, des voix, des éclairs et un tremblement de terre" (Ap.8, 3-5)

 D’où cette recommandation que nous faisons à la messe : "Nous te supplions, Dieu Tout-Puissant, fais que cette offrande soit portée par ton Saint Ange sur ton autel céleste".

C’est pourquoi depuis toujours le peuple chrétien s'est tourné vers Michel pour obtenir de Dieu tant les biens matériels que les biens spirituels. Le Mont Saint Michel en est une belle illustration architecturale et le vitrail qui lui est dédié dans notre église une aussi, bien que plus modeste !

N’oublions pas que le Pape Anastase avait dit à Clovis et à Sainte Clotilde, son épouse, qu'il avait mis la France sous la protection spéciale du glorieux Prince de la milice céleste, ce qui fut rappelé à Sainte Jeanne d'Arc par l'Archange Michel lui-même qui se présenta à elle en disant: "Je suis Michel, le protecteur de la France".

Consécration de la paroisse à Saint Michel - Jeudi 29 septembre 2016

Pourquoi une telle consécration ?

Après avoir consacré la paroisse au Sacré Cœur et au Cœur Immaculé de Notre Dame, il est « juste et bon » que nous nous mettions sous la protection de ce Saint Archange au vu des difficultés croissantes que nous connaissons pour vivre notre foi en France.

Ne proclamons-nous pas croire, dans notre Credo, que Dieu a créé l’univers visible et invisible ? Or ces créatures invisibles que sont les anges n’attendent qu’une chose, c’est que nous recourions à eux !

Entraînés par notre Pape François qui, au début de son pontificat, mit – en présence de Benoit XVI  – le Vatican sous la protection de St Michel, faisons nôtre les raisons qu’il avait alors évoquées : « Michel — qui signifie “Qui est comme Dieu” — est le champion du primat de Dieu, de sa transcendance et de sa puissance. Michel lutte pour rétablir la justice divine. Il défend le Peuple de Dieu de ses ennemis et surtout de l’ennemi par excellence, le diable. Et saint Michel vainc parce qu’en lui, c’est Dieu qui agit. ...  Même si le diable tente toujours de défigurer le visage de l’archange et le visage de l’homme, Dieu est plus fort ; c’est sa victoire, et son salut est offert à tout homme. Sur le chemin et dans les épreuves de la vie, nous ne sommes pas seuls, nous sommes accompagnés et soutenus par les anges de Dieu qui offrent, pour ainsi dire, leurs ailes pour nous aider à surmonter tant de dangers, pour pouvoir voler haut par rapport à ces réalités qui peuvent alourdir notre vie ou nous entraîner vers le bas. En consacrant (l’État de la Cité du Vatican) à l’archange saint Michel, nous lui demandons de nous défendre du malin et de le chasser au-dehors. »