Le Carême : le temps des catéchumènes

par Paroisse Bougival  -  #VIE de L'EGLISE

Le Carême : le temps des catéchumènes

Le Carême : un temps fortement lié au baptême.

 

Historiquement, le temps du Carême s’est constitué autour de la démarche des adultes se préparant au baptême. On les appelle les catéchumènes : du grec katèkhoumenos : "personne auprès de laquelle on fait retentir une parole", de katèkhein : « faire retentir ». Leur accompagnement permet à l’Eglise tout entière de redécouvrir le sens profond du Carême, de Pâques et de la grâce d’être baptisés.


Différents temps jalonnent le Carême :

 

- L’appel décisif qui a lieu le premier dimanche de Carême. Lors de cette célébration, l’évêque rassemble les catéchumènes. Après avoir appelé chacun par son nom, il demande leur accord aux parrains et à l’assemblée. Après les lectures, les catéchumènes ayant réitéré leur demande de baptême, il les invite à inscrire leur nom sur le registre diocésain et leur dit solennellement "vous êtes appelé". ll leur impose les mains pour que l’Esprit Saint les fortifie dans leur marche de nouveaux disciples.

Cette année, cet appel décisif concernera 166 collégiens et lycéens le 04 mars et 180 adultes (dont Marc pour notre paroisse !) le 05 mars.

 

- Le temps de la purification et de l’illumination.

Cette période est un temps de retraite spirituelle et de conversion pour vivre l’ultime préparation aux sacrements de Pâques. L’Eglise offre alors aux catéchumènes 3 rites pénitentiels nommés «scrutins». Ce mot évoque le discernement entre la lumière et les ténèbres, les « appelés » (et toute l’Eglise avec eux !) sont invités à la conversion, à se tourner vers le Seigneur pour se voir dans sa lumière.

 

Il comprend des rites spécifiques :

 

- Les scrutins :

«Les scrutins, que l’on célèbre solennellement le dimanche, sont accomplis au moyen des exorcismes. Ils ont ce double but : faire apparaître dans le cœur de ceux qui sont appelés ce qu’il y a de faible, de malade et de mauvais, pour le guérir, et ce qu’il y a de bien, de bon et de saint, pour l’affermir. Ils sont donc faits pour purifier les cœurs et les intelligences, fortifier contre les tentations, convertir les intentions, stimuler les volontés, afin que les catéchumènes s’attachent plus profondément au Christ et poursuivent leur effort pour aimer Dieu. Ils donnent aux futurs baptisés la force du Christ, qui est, pour eux, le Chemin, la Vérité et la Vie» (Rituel). Le scrutin n’est pas fait pour culpabiliser ! Saint Jean Chrysostome a une page admirable à ce propos : «Dans les combats olympiques, l’arbitre se tient au milieu des deux adversaires, sans favoriser ni l’un ni l’autre : il attend l’issue. S’il se tient entre les deux, c’est parce que son jugement est partagé entre les deux. Dans le combat qui nous oppose au diable, le Christ ne se tient pas dans l’entre-deux, il est tout entier nôtre… quand nous sommes entrés en lice, il nous a oints, tandis qu’il a enchaîné l’autre… pour le paralyser dans ses assauts. Moi, s’il m’arrive de trébucher, il me tend la main, me relève de ma chute et me remet sur pied…». La célébration des scrutins éclaire sur la place du péché dans la vie, sur la confiance que Dieu fait au pécheur qui se repent et la force que le Christ donne pour lutter contre le mal.

 

- Les traditions :

Les traditions visent à l’illumination des futurs baptisés, l’Eglise transmettant ce qu’elle considère comme l’essentiel de sa foi et de sa prière : le Credo et le Pater.

 

- Les derniers rites préparatoires:

L’effatah, exprimant la nécessité de la grâce pour entendre la parole de Dieu et la proclamer pour le salut.

L’onction d’huile des catéchumènes pour les fortifier dans les ultimes soubresauts du combat avant le baptême.

 

A Pâques, le catéchumène reçoit alors les sacrements de l’initiation chrétienne, le baptême, l’Eucharistie et la Confirmation. La célébration des baptêmes d’adultes mais aussi de jeunes et d’enfants à Pâques manifeste davantage le sens profond de cette grande fête chrétienne : c’est Jésus, le Christ qui, par sa mort et sa résurrection, ouvre le croyant à une nouvelle naissance pour vivre en Alliance avec Dieu. C’est le don du Christ qui est chemin, vérité et vie. Ces fêtes de Pâques sont aussi l’occasion pour tous les chrétiens de renouveler leur fidélité à leur baptême et à leur confirmation.