Saint Pascal Baylon

par Paroisse Bougival  -  #Enseignement

Saint Pascal Baylon

St PASCAL BAYLON, franciscain, patron des Œuvres eucharistiques (1540-1592).

Léon XIII : « parmi les saints dont la piété à l’égard du sublime Mystère de l’Eucharistie, a paru se manifester avec une ferveur plus ardent, Pascal Baylon tient le 1er rang ».

St Pascal Baylon est célèbre par sa dévotion à la Sainte Eucharistie ; il passait des heures entières devant le Tabernacle, et parfois on le voyait suspendu en l'air par l'effet du divin amour.

Pendant la Messe de ses funérailles célébrées le cercueil ouvert, on vit ses yeux s'ouvrir deux fois, à l'élévation de l'hostie et du calice.

De tous les miracles qui s’opèrent à son tombeau (A Villareal en Espagne), le plus curieux est le bruit qu'il fait entendre dans sa châsse pour rappeler le respect dû au Saint Sacrement. Tantôt, c'est un Frère qui, oubliant de faire la génuflexion devant le tabernacle, entend un grand coup qui le corrige pour longtemps de ses distractions ! Tantôt ces coups se font entendre pour avertir les gardiens de l'église que la lampe du sanctuaire vient de s'éteindre.

A ceux qui, niant la réalité du phénomène, se rendent à la chapelle dans l'intention de s'en moquer, Pascal répond parfois par des coups aussi forts qu'ils en ressortaient convaincus, comme dans le cas suivant :

Deux religieux incrédules étaient venus devant le tombeau, avec le dessein de réfuter ce qu'ils considéraient comme une imposture. Ils parlaient à voix basse, mais assez fort toutefois pour qu'un fidèle puisse entendre leur conversion : - «Des coups qui proviennent d'une châsse, c'est impossible. - «Des fables, que tout cela !» - «Imaginations de bonnes femmes !» - «Une chose est certaine : depuis un bon moment que nous sommes ici, nous n'avons encore rien entendu», - «Peut-être avons-nous fait peur au saint ?» La fidèle en prière, ne pouvant en écouter davantage, s'adressa au bienheureux en ces termes : «Je vous en supplie, saint Pascal, pour convaincre ces mécréants, frappez fort !». Aussitôt, un fracas assourdissant, parti de la châsse, fit trembler l'église et jeta les deux religieux dans un grand effroi. La dame s'avança vers eux, leur fit part de la prière qu'elle venait de faire au saint ; alors, se prosternant devant le tombeau, ils furent soudain animés d'un repentir sincère, et devinrent par la suite, les plus zélés propagateurs du prodige.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :