Le mois d'Octobre : mois du Rosaire

par Paroisse Bougival  -  1 Octobre 2017, 16:35  -  #Enseignement

Le mois d'Octobre : mois du Rosaire

100 ans après le 13 octobre 1917, dernière apparition de Notre Dame à Fatima...

      Rappel de ses paroles...

1 - Les exhortations au chapelet quotidien de Notre Dame du Rosaire à Fatima

13 mai 1917 : « Récitez le chapelet tous les jours, afin d’obtenir la paix pour le monde et la fin de la guerre ».

13 juin 1917 : « Je veux … que vous disiez le chapelet tous les jours ».

13 juillet 1917 : « Je veux … que vous continuiez à réciter le chapelet tous les jours en l’honneur de Notre Dame du Rosaire, pour obtenir la paix du monde et la fin de la guerre, parce qu’elle seule pourra vous secourir».

19 août 1917 : « Je veux … que vous continuiez à réciter le chapelet tous les jours ».

13 septembre 1917 : « Continuez à réciter le chapelet afin d’obtenir la fin de la guerre ».

Commentaire de Sœur Lucie de Fatima sur ces paroles de Notre Dame :

« Le Message nous demande la persévérance dans la prière, c’est-à-dire de continuer à prier pour obtenir la fin de la guerre. Il est vrai qu’à cette époque-là, le Message parlait de la guerre mondiale qui tourmentait alors l’humanité. Mais cette guerre est aussi le symbole de beaucoup d’autres guerres qui nous entourent et dont nous avons besoin de voir la fin, par notre prière et notre sacrifice. Je pense aux guerres que nous font les ennemis de notre salut éternel : le démon, le monde et notre propre nature charnelle » (Appels du Message de Fatima, 1ère édition française de juillet 2003,  page 157).

13 octobre 1917 : « Que l’on continue toujours à réciter le chapelet tous les jours ».


2 - Sœur Lucie de Fatima au Père Fuentes, le 26 /12/1957

« Regardez, Père, la très sainte Vierge, en ces derniers temps que nous vivons, a donné une efficacité nouvelle à la récitation du Rosaire, de telle façon qu’il n’y a aucun problème, si difficile soit-il, temporel ou surtout spirituel, se référant à la vie personnelle de chacun de nous, de nos familles, des familles du monde ou des communautés religieuses, ou bien à la vie des peuples et des nations, il n’y a aucun problème, dis-je, si difficile soit-il, que nous ne puissions résoudre par la prière du saint Rosaire. Avec le saint Rosaire nous nous sauverons, nous nous sanctifierons, nous consolerons Notre Seigneur et obtiendrons le salut de beaucoup d’âmes. »


3 - Lettre du 26/11/1970, de Sr Lucie au Père Pasquale, salésien

« La décadence qui existe dans le monde est sans nul doute la conséquence du manque d’esprit de prière.  Ce fut en prévision de cette désorientation que la Vierge a recommandé avec tant d’insistance la récitation du chapelet. Et comme le chapelet est, après la sainte liturgie eucharistique, la prière la plus propre à conserver la foi dans les âmes, le démon a déchaîné sa lutte contre lui. Malheureusement, nous voyons les désastres qu’il a causés… Nous devons défendre les âmes contre les erreurs qui peuvent les faire dévier du bon chemin. Je ne puis les aider autrement que par mes pauvres et humbles prières et sacrifices ; mais pour vous, Père Umberto, vous avez un champ d’action beaucoup plus étendu pour développer votre apostolat. Nous ne pouvons et nous ne devons pas nous arrêter, ni laisser, comme dit Notre Seigneur, les fils des ténèbres être plus avisés que les fils de lumière… Le rosaire est l’arme la plus puissante pour nous défendre sur le champ de bataille. »


4 - Lettre de Sr Lucie du 29/12/1969, à un neveu prêtre

« La répétition des Ave Maria, Pater noster et Gloria Patri est la chaîne qui nous élève jusqu’à Dieu et nous attache à lui, nous donnant une participation à sa vie divine, comme la répétition des bouchées de pain dont nous nous nourrissons entretient en nous la vie naturelle, et nous n’appelons pas cela une chose surannée ! »

Le 07/07/2017 :

Les Polonais sont invités à faire une immense chaîne de prière le long de leurs frontières ! L'action « Rosaire jusqu'aux frontières » a reçu l'approbation de la Conférence des évêques polonais.

Grâce à cette prière, ils entendent montrer leur fidélité et leur obéissance à Marie, qui nous appelle sans relâche à réciter le Rosaire. Ils veulent également demander le pardon pour tous les blasphèmes et insultes contre le Cœur Immaculé de Marie. Ils souhaitent implorer  l'intercession de la Mère de Dieu  pour la Pologne et le monde.

Programme de leur journée :

Dans les églises "station" (désignées par les diocèses)

10.30 Conférence de prière et d'introduction

11.00 Eucharistie

12.00 Adoration du Saint Sacrement

 Repas

Sur les sentiers désignés près de la frontière polonaise

14.00 Prière du chapelet

15.30 Prière finale

Rien ne nous empêche de nous unir à distance à cette incroyable démarche en priant en union avec eux !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :