Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

NOTRE DAME DE L'ASSOMPTION

NOTRE DAME DE L'ASSOMPTION

PAROISSE de BOUGIVAL


"Qui me suit ne marche pas dans les ténèbres, il aura la lumière de la vie"

Publié par Paroisse Bougival sur 16 Septembre 2018, 17:33pm

Catégories : #Enseignement

"Qui me suit ne marche pas dans les ténèbres, il aura la lumière de la vie"
« Qui me suit ne marche pas dans les ténèbres, il aura la lumière de la vie. »

De plus en plus fréquemment des fidèles s’interrogent sur la dangerosité ou non du recours aux magnétiseurs, aux voyants, aux tireurs de cartes  et à diverses pratiques motivées par une recherche de « paix » et de plus grand « bien-être ».

Avec la rentrée scolaire, certaines disciplines comme le Yoga sont présentées comme des activités sportives au même titre que la gymnastique ou le fitness…

Un document du St Siège [Du Conseil Pontifical de la culture et du Conseil Pontifical pour le dialogue interreligieux)  intitulé « Jésus Christ, le Porteur d’Eau de Vie » aborde ces questions.

Il parle, entre autres, des techniques liées au New Age intitulées « Renaissance, biofeedback, isolement sensoriel, respiration holotropique, hypnose, mantras, jeûne, privation de sommeil et méditation transcendantale ».

Pour les personnes intéressées, je ne peux que vous inviter à lire attentivement ce document du magistère qui confronte ces pratiques à la foi chrétienne.

En complément, voici une conférence d’un « expert », le Père James Manjackal, qui peut apporter des éléments de réponse et des éclairages pour agir avec prudence.

Le Père Manjackal (Missionnaire de St François de Sales) est un prêtre catholique connu, qui fait le tour du monde en faisant des prédications, en animant des « retraites », en dirigeant des Écoles d’Évangélisation et en initiant des missions parmi les musulmans du Golfe Arabique. En 1989, il a fondé le « Charis Bahvan », centre renommé de retraites au Kerala. Indien, c’est un grand connaisseur des courants spirituels nés en Orient, en particulier, le Yoga, le New Age, le Reiki, etc… d’où l’alerte qu’il lance: « Le Yoga et le christianisme sont incompatibles ».  Voici le contenu de sa conférence.

+++++++++++++++++++

Indien et prêtre catholique

Comme catholique né au sein d’une famille catholique traditionnelle au Kérala en Inde mais ayant vécu parmi les hindous, et maintenant religieux, prêtre et prédicateur charismatique dans 60 pays sur les 5 continents, je pense que j’ai quelque chose à dire sur les effets pernicieux qu’a le yoga dans la vie et dans la spiritualité chrétienne. Je sais qu’il y a un intérêt croissant pour le yoga dans le monde entier, même chez les chrétiens et que cet intérêt s’étend à d’autres pratiques ésotériques et au New Age comme le Reiki, la réincarnation, l’acupression, l’acupuncture, la thérapie pranique ou pranothérapie, la réflexologie, etc. des méthodes à propos desquelles le Vatican a prévenu et informé dans son document « Jésus Christ, le Porteur d’Eau de Vie ».

Confusion sur le Yoga

Pour certains, le Yoga est un moyen de relaxation de soulagement de la tension, pour d’autres c’est un exercice qui promeut la santé et la remise en forme, et pour une minorité c’est un moyen de guérir des maladies. Dans l’esprit du catholique moyen qu’il soit laïc ou clerc, il y a beaucoup de confusion car le Yoga comme il est promu chez les catholiques n’est pas exclusivement ni une discipline en relation avec la santé, ni une discipline spirituelle, mais parfois c’est une chose et parfois une autre, et fréquemment un mélange des deux.

Mais le fait est que le Yoga est principalement une discipline spirituelle et je sais même qu’il y a des prêtres et des sœurs, dans des séminaires et des noviciats, qui conseillent le Yoga comme une aide à la méditation et pour la prière.

Il est triste qu’aujourd’hui, beaucoup de catholiques soient en train de perdre confiance dans les grandes pratiques spirituelles et mystiques pour la prière et la discipline qu’ils ont reçues de grands saints comme Ignace de Loyola, François d’Assise, François de Sales, Sainte Thérèse d’Avila, etc… et que désormais, ils suivent des spiritualités et mystiques orientales qui proviennent de l’Hindouisme et du Bouddhisme. À ce sujet, un chrétien sincère devrait s’informer de la compatibilité du Yoga avec la spiritualité chrétienne, et de la convenance d’incorporer ses techniques dans la prière et la méditation chrétiennes.

Le Yoga est une union avec une divinité impersonnelle

Qu’est-ce-que le Yoga? Le mot Yoga signifie « Union », l’objectif du Yoga est d’unir le moi transitoire (temporel) « Jiva » avec le (moi éternel) infini « Brahman », le concept hindou de Dieu. Ce Dieu n’est pas un Dieu personnel, mais c’est une substance impersonnelle spirituelle qui est avec la nature et le cosmos.

« Brahman est une substance impersonnelle et divine qui « imprègne, entoure et est sous-jacent en tout ». Le Yoga a ses racines dans les Upanishads (enseignements hindouistes religieux et philosophiques) hindous antérieurs à l’an 1000 avant JC et il y est dit au sujet du Yoga qu’il « unit la lumière qui est en toi à celle de Brahman ». « Ce qui est absolu est dans la même entité » disent les Upanishads Chandogya. « Tat tuam asi » ou « ceci est toi ». Le divin habite à l’intérieur de chacun à travers Sa représentation microcosmique, – le moi individuel, appelé Jiva.

Dans le Bhagavad Gita, le Seigneur Krishna décrit le Jiva comme « ma propre partie éternelle » et affirme que « la joie du Yoga arrive au Yogi qui est un avec Brahman ».

Les huit voies du Yoga

En 150 avant JC le yogi Patanjali, a expliqué les 8 voies qui guident les pratiques du Yoga depuis l’ignorance jusqu’à la lumière. Les 8 voies sont comme une échelle:

– autocontrôle (yama) 

– pratique religieuse (niyama)

– postures (asana)

– exercices de respiration (pranayama)

– contrôle des sens (pratyahara)

– concentration (dharana)

– contemplation profonde (dhyana)

– illumination (samadhi).

Là, il est intéressant d’observer que les postures et les exercices de respiration, qui sont fréquemment considérés en Occident comme le Yoga dans sa totalité sont les étapes 3 et 4 vers l’union avec Brahman.

Le Yoga est une discipline spirituelle

Le Yoga n’est pas seulement un système élaboré de postures et d’exercices physiques, c’est une discipline spirituelle qui prône de porter l’âme au samadhi, à l’union totale avec le divin. Le samadhi est l’état dans lequel ce qui est la nature et ce qui est divin se transforme en un, l’homme et Dieu arrivent à « un » sans aucune différence (Brad Scott: Exercice ou pratique religieuse? Watchman Expositor Vol. 18, No. 2, 2001).

Quand on te cite la Bible selon une clef panthéiste

Cette analyse du Yoga est radicalement contraire au Christianisme, où il y a clairement une distinction entre Créateur et créature, entre Dieu et l’homme. Dans le Christianisme, Dieu est « l’Autre » et jamais « le même ». Il est triste que quelques promoteurs du Yoga, Reiki ou autres disciplines ou méditations dénaturent des citations de la Bible en les citant isolées, pour corroborer leurs arguments comme : « Vous êtes temple de Dieu », « l’eau vive coule en toi », « vous serez en Moi et Moi je serai en vous », « je ne suis plus celui qui vit, c’est le Christ qui vit en moi », etc., sans comprendre le contexte ni la signification de ces phrases de la Bible. Il y a des gens qui font des portraits de Jésus y compris représenté comme un Yogui comme nous pouvons le voir actuellement sur des images de Jésus dans des couvents, des chapelles et des presbytères. Jésus est représenté dans des postures de méditation de Yogui !

Dire que Jésus est un Yogui, c’est refuser sa Divinité, sa perfection intrinsèque et insinuer qu’il est d’une nature imparfaite, sujette à l’ignorance et à l’illusion (Maya), et qu’il a eu besoin d’être libéré de sa condition humaine au moyen de la pratique et la discipline du Yoga.

Suite la semaine prochaine !!!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Articles récents