« Ils lui offrirent de l’or, de l’encens et de la myrrhe »

par Paroisse Bougival  -  3 Janvier 2021, 19:26  -  #Enseignement, #VIE de L'EGLISE

« Ils lui offrirent de l’or, de l’encens et de la myrrhe »

Qu'est-ce que c'est ?

Il s'agit d'une résine extraite d'arbres d'Arabie, des Indes ou d'Éthiopie, qui en brûlant

dégage une fumée odorante. Il se présente habituellement sous la forme de petits grains de couleur.

Quelle est son origine ?

Dans les palais des rois d'orient, quelques 1500 ans avant la naissance de Jésus-Christ, on avait coutume de répandre des parfums et de faire brûler des produits divers, dont l'odeur environnait le roi et sa cour. Un de ces parfums les plus appréciés était l'encens.

Or, on prit l'habitude d'offrir ainsi l'encens, non plus aux seuls rois de la terre, mais surtout aux idoles, aux faux dieux : la fumée de l'encens qui monte est ainsi devenue l'image de l'âme qui adore.

Les hébreux réservèrent au vrai Dieu cette façon de faire. (C'est ainsi que Zacharie fut visité par l'ange lui annonçant la naissance de Jean Baptiste alors qu'il offrait de l’encens à Yahvé).

Les premiers chrétiens, eux aussi, adoraient ni les faux dieux, ni l’empereur ; ils refusèrent de faire ce geste devant les idoles et devant leurs princes. Ce sens de l'offrande de l'encens réservée à Dieu seul les a souvent conduit au don de leur vie dans le martyr.

Pourquoi l'utilise-t-on dans la liturgie ?

Les chrétiens ont adopté l'encens pour :

* rendre hommage au Dieu Tout Puissant et à Lui seul,

* signifier que nos prières montent « au ciel », vers Dieu, comme la fumée de l'encens,

* signifier que notre vie chrétienne doit être agréable à Dieu comme l'odeur de l’encens l'est pour nous, (plus ou moins il est vrai selon les odorats et sa provenance !!!)

* honorer la présence de Dieu dans les hommes (dans le prêtre qui agit « in personna Christi », dans les fidèles dont le corps est habité par l'Esprit Saint depuis le Baptême),

* honorer la Croix qui pour le chrétien est le symbole de son salut

* exprimer l'adoration rendue à Jésus présent réellement dans l'Eucharistie. (Cf. à la consécration et durant la prière eucharistique ou encore lors de l'adoration du Saint Sacrement). (Cf. aussi à l'offertoire : on y encense le pain et le vin parce qu'ils vont devenir le corps et le sang de Jésus).

* enfin, pour honorer l'autel qui représente le Christ et qui est aussi le lieu de l’actualisation de son sacrifice.

Explication à méditer…

L’encens signifie de manière évidente prière, sacrifice et purification. Voyant monter la fumée, le Psalmiste ne déclare-t-il pas : Que ma prière s’élève devant toi comme l’encens [Ps. 140, 2] ?

Pour répandre sa bonne odeur, il faut que l’encens se consume – d’où le symbole du sacrifice [Ap. 8, 3]. Des auteurs n’ont pas manqué de souligner que seul, l’encens ne peut rien : il doit être au contact des charbons ardents, qui ont évoqué diversement le Cœur brûlant du Christ, le feu du Saint Esprit et d’autres aspects de l’amour divin.

  • Unissons l’offrande de nos vies au Cœur de Jésus, demandons à l’Esprit d’embraser nos vies !

En se consumant, l’encens purifie l’espace environnant, comme les Saints lorsqu’ils se consument au service du Christ

  • Faisons de nos vies d’agréables offrandes à sa Gloire (Prière eucharistique III)
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :