La Provence nous parle du baptême

par Paroisse Bougival  -  10 Janvier 2021, 21:59  -  #Enseignement

La Provence nous parle du baptême

Après nous avoir fait partager la tradition de ses santons, 
                        la Provence nous parle du baptême !

La Provence a été très tôt chrétienne (Cf. Marie-Madeleine, Marthe, Lazare, Maximin, les Saintes-Maries…) et compte parmi les plus anciens évêchés et archevêchés de France et d’Occident.
Elle comprend un des plus impressionnants patrimoines du Monde en matière de baptistères.
En voici quelques-uns : 


AIX-EN-PROVENCE :

La construction de la chapelle date du XIème sur des bases de la fin du IVème siècle. La partie romane de la cathédrale fut elle-même construite sur l'emplacement de l'ancienne

place du forum d'Aquae Sextiae.
Au centre la cuve ou piscine baptismale est datée de l'époque mérovingienne. La coupole ornée de gypseries est portée par 8 colonnes du forum romain remployées. Remanié à plusieurs reprises, les parties les plus anciennes de cette chapelle sont la cuve et le bas des murs.
Le baptistère était alimenté par les eaux chaudes issues des thermes romains. Elles permettaient l'administration du baptême par immersion totale. 

CATHEDRALE SAINT-LEONCE. BAPTISTERE DE FREJUS (83)

Le baptistère est daté du Vème. Restauré au XXème siècle. Classé aux Monuments Historiques.


L’intérieur se présente comme un octogone alternant niches semi-circulaires et niches rectangulaires, scandées par des colonnes antiques de réemploi en granit aux chapiteaux datant des II-Vèmes siècles. Au-dessus des arcades de moellons et de briques, seize piles rectangulaires rythment les arcades aveugles et les fenêtres, faisant passer l’octogone à une figure à seize pans. Au sommet pouvait s’élever plus facilement une coupole restituée en 1930, avec ses huit mètres de diamètre.


Au centre, la piscine baptismale était alimentée par une conduite d’eau et disposait d’un écoulement, ainsi que d’un parement intérieur en marbre. Elle était surmontée d’une sorte de ciborium supporté par huit colonnes dont les bases ont été matérialisées. 
Les candidats au baptême (catéchumènes), entraient dans le baptistère par une petite porte aujourd’hui condamnée pour sortir par une porte haute qui, dans l’axe de l’édifice, donnait accès à l’église où il était alors initié au sacrement de l’Eucharistie.

CATHEDRALE LA MAJOR. ANCIEN BAPTISTERE DE MARSEILLE (13)

Marseille possédait l’un des plus grands et remarquables baptistères du Monde antique

avec Milan. L’édifice mesurait 25 mètres de côté (les dimensions usuelles étaient de 5 ou

6 m de côté) et il était surmonté d’une coupole. Ce baptistère malheureusement été détruit lors de l’édification de la Nouvelle-Major (XIXèmes.) 
                            Reconstitution d’après les découvertes archéologiques. 

NICE – CIMIEZ. BAPTISTERE DE NICE (06)

Au début du Ve siècle, le 1erévêque de Cimiez, saint Valentin présent aux conciles de 439 et 442 installa au Nord des thermes le groupe épiscopal qui comprenait l'église, le

baptistère, les dépendances et la résidence de l'évêque située au Nord des thermes. La basilique fut construite sur les murs païens avec des matériaux de réemploi et les colonnes des termes du Nord furent comme souvent utilisées pour l'édification du baptistère. Celui-ci était une salle rectangulaire avec une rotonde centrale entourée d'un collatéral reposant sur quatre piliers massifs. La piscine hexagonale est de 1,60 m de diamètre.
 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :