MOIS DE JUIN : MOIS DU SACRE COEUR....

par Paroisse Bougival  -  31 Mai 2021, 12:12  -  #VIE de L'EGLISE, #VIE de la PAROISSE

MOIS DE JUIN : MOIS DU SACRE COEUR....

Benoit XVI nous parle du Culte du Sacré Cœur :

« Cela demeure un devoir toujours actuel pour les chrétiens que de continuer à approfondir leur relation avec le Cœur de Jésus de manière à raviver en eux-mêmes la foi en l'amour salvifique de Dieu, en l'accueillant toujours mieux dans leur propre vie. 
Pour reprendre une expression de mon vénéré prédécesseur Jean-Paul II, "auprès du Cœur du Christ, le cœur de l'homme apprend à connaître le sens véritable et unique de sa vie et de son destin, à comprendre la valeur d'une vie authentiquement chrétienne, à se garder de certaines perversions du cœur humain, à joindre l'amour filial envers Dieu à l'amour du prochain. Ainsi - et c'est la véritable réparation demandée par le cœur du Sauveur - sur les ruines accumulées par la haine et la violence, pourra être bâtie la civilisation du cœur du Christ"
Lorsque nous pratiquons ce culte, non seulement nous reconnaissons avec gratitude l'amour de Dieu, mais nous continuons à nous ouvrir à cet amour, afin que notre vie soit toujours davantage modelée par celui-ci. Dieu, qui a déversé son amour "dans nos cœurs par le Saint Esprit qui nous fut donné", nous invite inlassablement à accueillir son amour. L'invitation à nous donner entièrement à l'amour salvifique du Christ et à se vouer à celui-ci a donc comme premier objectif la relation avec Dieu. Voilà pourquoi ce culte, totalement voué à l'amour de Dieu qui se sacrifie pour nous, est d'une importance véritablement indispensable pour notre foi et pour notre vie dans l'amour.  L'expérience de l'amour puisée au culte du côté transpercé du Rédempteur nous protège du risque du repli sur nous-mêmes et nous rend plus disponible à une vie pour les autres. »

PRIERE AU SACRE-CŒUR DE JESUS DE STE MARGUERITE -MARIE

Mettez-moi, ô mon doux Sauveur,
dans Votre sacré côté et dans Votre Cœur adorable,
qui est une fournaise ardente du pur amour, 
et me voilà en assurance.
J'espère que vous m'y introduirez
ô mon Jésus et mon souverain bien,
puisque je vous aime,
non pour les récompenses que vous promettez
à ceux qui vous aiment,
mais purement pour l'amour de vous-même.
Je vous aime par-dessus toutes choses aimables,
par-dessus toutes les bontés, par-dessus toutes les beautés,
par-dessus tous les plaisirs, et enfin par-dessus moi-même
et tout ce qui est hors de vous,
protestant en présence du ciel et de la terre 
que je veux vivre et mourir en votre saint amour pur et simple,
et que, quand pour vous aimer de la sorte je devrais être persécutée,
tourmentée, ou endurer la mort,
j'en serais très contente et dirais toujours avec Saint Paul :
il n'y a aucune créature qui me puisse séparer de la charité
du Sacré-Cœur de Jésus-Christ 
que j'aime et veux aimer éternellement. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :