MOIS DE JUIN : MOIS DU SACRE COEUR....

par Paroisse Bougival  -  13 Juin 2021, 17:15  -  #Enseignement, #VIE de L'EGLISE

MOIS DE JUIN : MOIS DU SACRE COEUR....

Avec le Bienheureux Charles de Foucauld…"

Ayons une grande dévotion à ce Cœur-Sacré de Jésus, par lequel Dieu a allumé le feu sur la terre" [1]

Saisi par l’amour du Christ, le Bienheureux Charles de Foucauld fut pénétré d’une grande ferveur pour le Sacré-Cœur de Jésus si bien qu’il en portera l’emblème sur son scapulaire au-dessus de son cœur.

En juin 1889, il se consacra au Sacré-Cœur à la basilique à Montmartre. En 1909, au cours d’un passage en France, il y reviendra avec son ami Louis Massignon pour y passer une nuit d’Adoration dont il se souviendra comme d’un temps de grâces.

Dans la Basilique du Sacré Cœur un vitrail en l’honneur de Charles de Foucauld se trouve à gauche en entrant. Il rappelle sa spiritualité toute centrée sur le Cœur du Christ et son amour profond de l’Eucharistie. A l’autel Saint Pierre, dans la crypte de cette même Basilique, une statue du Sacré-Cœur a été réalisée dans les années 1960 à partir d’un dessin peint par le Frère Charles de Jésus dans sa chapelle de Béni-Abbès.


[1] (Méditation sur l’Évangile, 365e - Lc XII, 49)

« Que Vous nous aimez, ô Cœur de Jésus ! Il ne Vous a pas suffi de contenir tous les hommes, tous ces hommes si ingrats, pendant toute votre Vie, Vous avez voulu encore leur être ouvert et être blessé pour eux après Votre mort ; Vous avez voulu porter éternellement cette blessure comme signe de Votre Amour, comme signe que votre Cœur est toujours ouvert à tous les vivants, est toujours prêt à les recevoir, à leur pardonner, à les aimer…
Par cette ouverture béante, Vous appelez éternellement tous les hommes à croire à Votre Amour, à avoir confiance en Lui, à venir à Vous, si souillé qu’ils soient. À tous, même aux plus indignes, votre Cœur est ouvert ; pour tous, Il a été percé ! Vous aimez tous les vivants, Vous les appelez tous à Vous, Vous leur offrez à tous le Salut jusqu'à leur dernière heure, leur dernier instant… Voilà ce que Vous nous dites, Vous nous criez éternellement par cette bouche béante de votre Cœur…. 

 

« Que Vous nous aimez, ô Cœur de Jésus ! Il ne Vous a pas suffi de contenir tous les hommes, tous ces hommes si ingrats, pendant toute votre Vie, Vous avez voulu encore leur être ouvert et être blessé pour eux après Votre mort ; Vous avez voulu porter éternellement cette blessure comme signe de Votre Amour, comme signe que votre Cœur est toujours ouvert à tous les vivants, est toujours prêt à les recevoir, à leur pardonner, à les aimer…

Par cette ouverture béante, Vous appelez éternellement tous les hommes à croire à Votre Amour, à avoir confiance en Lui, à venir à Vous, si souillé qu’ils soient. À tous, même aux plus indignes, votre Cœur est ouvert ; pour tous, Il a été percé ! Vous aimez tous les vivants, Vous les appelez tous à Vous, Vous leur offrez à tous le Salut jusqu'à leur dernière heure, leur dernier instant… Voilà ce que Vous nous dites, Vous nous criez éternellement par cette bouche béante de votre Cœur….[1]

 

[1] (Méditation sur l’Évangile, 520e – Jn XIX, 34)

"Cœur Sacré de Jésus, merci de vous exposer à nos yeux, de vous donner à nous, de nous faire le don infini de votre présence, dans votre Sainte Hostie, sur le Saint Autel.

Merci de vous donner, de vous présenter, de rester avec nous ainsi tout le jour, toute la nuit, à toute heure, toute notre vie, transformant notre vie en une vie toute divine.

Merci, Cœur Sacré de Jésus, de cet excès de bonté, de cet excès de bonheur !"

 Nous ne sommes pas délaissés, oubliés, seuls sur la voie de la Croix, sur la voie que suit Jésus ; nous y avons un Cœur qui nous aime, nous y sommes aimés, on nous y aime à tout instant ; avant que nous fussions, un Cœur nous a aimés d’un amour éternel, et tout le cours de notre vie, ce Cœur nous embrase du plus chaud des amours. Ce Cœur est parfait, pur comme la lumière, plus innocent que les anges, nulle souillure ne L’a approché, l’intelligence divine brille en Lui, toutes les beautés et les perfections incréées resplendissent en Lui : c’est le Cœur de Dieu fait homme. Dieu nous aime, Dieu nous a aimés hier, Il nous aime aujourd’hui, Il nous aimera demain, Die nous aime à tout instant de notre vie terrestre, et Il nous aimera durant l’éternité, si nous ne repoussons pas son amour. Il nous demande amour pour amour. Il nous dit : « Je t’aime, Je veux t’aimer éternellement, et Me donner éternellement à toi. Je veux être aimé et possédé de toi durant l’éternité. Aime-Moi, obéis-Moi, suis-Moi. » Dieu nous aime… Dieu nous demande de L’aimer…Voilà la « vérité » du Cœur de Jésus révélé pour éclairer et embraser les cœurs des hommes.
Cœur Sacré de Jésus, que votre règne arrive !
[1]

 

[1] L’Évangile présenté aux pauvres du Sahara. In Œuvres spirituelles de Charles de Jésus, père de Foucauld, Ed du Seuil.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :