02 octobre : Mémoire des saints anges gardiens.

par Paroisse Bougival  -  26 Septembre 2021, 19:48  -  #Enseignement, #VIE de L'EGLISE

02 octobre : Mémoire des saints anges gardiens.

Faisons un tour vers le pays basque avec le Bienheureux Père Louis-Edouard Cestac (1801 - 1868).

Prêtre diocésain français, fondateur de la Congrégation des « Servantes de Marie » est décédé en 1868. Déclaré vénérable le 7 avril 1908 par le Pape Saint Pie X, il a été béatifié le 31 mai 2015 à la Cathédrale Sainte-Marie de Bayonne suite à la reconnaissance d’un miracle par le Pape François.

Historique de la prière à l’ange gardien qui suit :
“Le 13 janvier 1864, le père Louis Cestac, accoutumé aux bontés de la Très Sainte Vierge Marie, fut subitement frappé comme d’un rayon de clarté divine. Il vit des démons répandus sur la terre, y causant des ravages inexprimables. En même temps, il eut une vision de la Très Sainte Vierge Marie. Cette bonne Mère lui dit qu’en effet les démons étaient déchaînés dans le monde, et que l’heure était venue de la prier comme Reine des Anges, et de lui demander d’envoyer les légions saintes pour combattre et terrasser les puissances de l’enfer”.
« Ma Mère, dit le prêtre, vous qui êtes si bonne, ne pourriez-vous pas les envoyer sans qu’on vous le demande ?
- Non, répondit la Très Sainte Vierge, la prière est une condition posée par Dieu même pour l’obtention des grâces 
- Eh bien ma Mère, reprit le prêtre, voudriez-vous m’enseigner vous-même comment il faut prier ? 
- Et il reçut de la Très Sainte Vierge Marie la prière : « Auguste Reine ».
Mon premier devoir, écrit l’abbé Cestac, fut de présenter cette prière à Mgr Lacroix, évêque de Bayonne, qui daigna l’approuver. Ce devoir accompli, j’en fit tirer 500 000 exemplaires, j’eus soin de les envoyer partout ». Il précisait : “Nous ne devons pas oublier de dire que, lors de la première impression, les presses se brisèrent par deux fois”.

   Auguste Reine des cieux
    et souveraine Maîtresse des anges,

   vous qui avez reçu de Dieu,
    dès le commencement,
    le pouvoir et la mission
    d'écraser la tête de Satan,
    nous vous le demandons humblement :
    envoyez vos légions célestes pour que
    sous vos ordres et par votre puissance,
    elles poursuivent les démons,
    les combattent partout,
    répriment leur audace
    et les refoulent dans l'abîme.

Qui est comme Dieu ?

Ô bonne et tendre Mère,
vous serez toujours
notre amour et notre espérance.

Ô divine Mère,
envoyez les saints anges
pour nous défendre et repousser
loin de nous le cruel Ennemi.

Saints anges et archanges,
défendez-nous, gardez-nous.

Amen.

 

Et par l’Allemagne… avec Sainte Gertrude d’Helfta (1256-1301), Moniale Bénédictine du Monastère d'Helfta près d'Eisleben (Allemagne), grande Théologienne et Mystique du XIII siècle surnommée aussi « Sainte Gertrude la Grande ».

 

« Saint ange de Dieu, à qui Dieu a confié ma protection, je te remercie pour tous les bienfaits que tu as procurés à mon corps et à mon âme. Je te loue et te glorifie car tu m'assistes avec une très grande fidélité et me protèges contre tous les assauts de l'Ennemi.
Bénies soit chacune des heures où tu m'as été donné comme protecteur et désigné comme défenseur !
Bénis soient ton amour et toute ta sollicitude, toi qui n'a de cesse de hâter mon salut !
Je te demande de me pardonner d'avoir si souvent résisté à tes suggestions, t'attristant ainsi, ô toi mon bon ami. Je prends la résolution de t'obéir à l'avenir et de servir Dieu fidèlement ». Ainsi soit-il.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :