14 septembre : Fête de la Croix Glorieuse

par Paroisse Bougival  -  12 Septembre 2021, 19:01  -  #VIE de L'EGLISE, #VIE de la PAROISSE

Hymne liturgique grecque composé par Saint Théodore Studite.

Ce jour est un jour de joie. En ressuscitant, le Christ a fait disparaître la mort ; la vie apparaît dans tout son éclat ;
 Adam sorti du tombeau conduit les chœurs dans l’allégresse ; faisons entendre aussi nos chants de victoire. 
Le jour est venu d’adorer la Croix précieuse ; en ce moment elle étincelle des rayons du Christ ressuscité ; 
venez tous, embrassons-la, couvrons-la de nos baisers avec une joie spirituelle.
Apparais à mes regards, ô Croix du Seigneur, toi dont la gloire est sans limites ; montre-moi ta beauté, ton éclat divin ; sois propice à ton adorateur, afin qu’il chante dignement tes louanges ; je m’entretiens avec toi, je te serre dans mes bras comme un être plein de vie.
Le ciel et la terre s’unissent dans un même concert ; car la Croix bienheureuse a été offerte aux regards de l’univers entier ; 
c’est sur elle que le Christ attaché fut immolé ; dans la joie de nos cœurs honorons-la par nos baisers.
Le divin Moïse figura jadis ta Croix, ô Christ Dieu, lorsqu’il divisa les eaux avec sa verge, conduisant le peuple d’Israël à travers la mer Rouge, 
et chantant à ta gloire le cantique du passage.
La Croix que nous baisons aujourd’hui, c’est celle que figurait Moïse par ses bras étendus ; 
par elle nous mettons en fuite l’Amalec spirituel ; par elle aussi, Seigneur, nous obtenons le salut.
L’allégresse est aujourd’hui au ciel et sur la terre ; car il a été révélé au monde, le signe de la Croix trois fois heureuse ; 
sa vue seule fait couler sur nous une grâce éternelle.
Comment reconnaîtrons-nous, ô Christ, le bienfait que tu nous accordes d’adorer ta Croix si digne d’hommages, 
sur laquelle ton sang divin a été répandu, ta chair a été attachée par les clous ? C’est en la couvrant de nos baisers que nous te rendons grâces.
En ce jour consacré à l’adoration de ta Croix, les Anges forment des chœurs et tressaillent de joie ; 
car c’est sur la Croix, ô Christ, que tu as écrasé l’armée des démons et sauvé la race humaine.
L’Église est devenue un second paradis ; elle possède l’arbre de vie qui était la gloire du premier ; 
c’est ta Croix, ô Seigneur ! Par son contact, elle nous rend participants de l’immortalité.
L’oracle du Psalmiste est accompli : car voici que nous adorons l’escabeau de tes pieds immaculés, en vénérant ta Croix, ce bois très aimé.
Le bois que Jérémie a vu mettre dans ton pain par tes ennemis, c’est ta Croix, ô miséricordieux ! 
Nous la couvrons de baisers, nous célébrons tes liens et ton sépulcre, la lance et les clous.
En ce jour les plus suaves parfums s’exhalent des cassolettes divines ; la Croix est inondée d’un baume de vie ; 
aspirons l’odeur céleste qu’elle répand, adorons-la avec foi à jamais.
Viens, Élisée ! Dis-nous quel est ce bois que tu plongeas dans l’eau. C’est la Croix du Christ qui nous a tirés de l’abîme de la mort ; 
adorons-la avec foi à jamais.
Jacob vit la figure de ta Croix, ô Christ ! Lorsqu’il adora le sommet de la verge divine que tenait Joseph ; 
il y entrevoyait le sceptre de ta royauté, que maintenant nous adorons à jamais.
Jeté dans la fosse aux lions, le grand prophète Daniel étendit ses mains en forme de croix ; 
il échappa sain et sauf à la gueule des bêtes féroces, bénissant le Christ à jamais.
Tous les arbres des forêts tressaillent et font entendre leurs cantiques, en ce jour où nous embrassons avec effusion le bois de la Croix, 
dont le Christ a glorifié le sommet, comme l’avait prédit le divin prophète David.
Un arbre m’avait donné la mort ; je t’ai retrouvé, arbre de vie, ô Croix qui portes le Christ ! 
tu es ma garde invincible, ma défense contre les démons ; en ce jour je t’adore et jeté crie : Sanctifie-moi par ta gloire.
Réjouis-toi et triomphe. Église de Dieu ; car trois fois heureuse tu adores aujourd’hui le bois de la très sainte Croix, 
autour de laquelle les chœurs des Anges assistent dans une crainte respectueuse, comme pour la servir.

La paroisse possède une croix reliquaire avec une épine de la Sainte Croix.
On pourra la vénérer à l’occasion de la messe du 14/09 à 09h00.

 

 

Nous avons retrouvé le certificat d’authenticité de la relique dans les archives paroissiales… il est daté du 06 mars 1883

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :