Qu'est-ce que la vérité ? Réflexion à propos de tolérance

par Paroisse Bougival  -  23 Novembre 2021, 18:31  -  #Enseignement, #VIE de L'EGLISE

Qu'est-ce que la vérité ? Réflexion à propos de tolérance

L’évangile de la Fête du Christ Roi rapporta le dialogue entre notre Seigneur et Ponce Pilate…
« Qu’est-ce que la vérité ? » … 
        Réflexion à propos de tolérance …
 
Ce mot ambiguë mal compris peut conduire à l’attitude de Ponce Pilate…
La réflexion qui suit est une adaptation d’une homélie publiée dans la revue « citadelle de l’Espérance »

 Un « tolérant » ?
C’est quelqu’un qui pense que son adversaire a peut-être bien raison…

Un chrétien « tolérant » ?
C’est quelqu’un qui croit de tout son cœur, qui pratique, qui observe la morale malgré ses faiblesses….
Mais qui pense que l’incroyant, que le non-pratiquant, que le misérable qui piétine la morale ont peut-être de bonnes raisons d’agir comme ils le font…il « respecte leur choix » ne dit rien et laisse faire

Un chrétien « tolérant » …
C’est quelqu’un qui pour rien au monde ne se salirait le cerveau et le cœur en regardant un film malsain (‘Heureux les cœurs purs’),
Mais qui n’est pas attristé que son voisin, son ami, son fils ou sa fille le fassent : C’est leur liberté.

Un chrétien « tolérant » …
Pense que l’avortement est quelque chose de bien triste, peut-être même un crime,
Mais il finit par trouver normal qu’une loi le permette, le rembourse et finalement l’érige en droit : C’est leur liberté, c’est leur droit….
Il pense que l’homosexualité est contre nature – l’Écriture l’enseigne assez clairement ! (Cf. Rom 1,26)
Mais si son voisin ou son fils tombe dans ce vice, il ne fait rien, il ne dit rien, peut-être même ne souffre-t-il même plus : C’est son droit, c’est sa liberté ;
Etc. 

Voilà le grand slogan qui est un poison mortel :
J’ai le droit de croire, mais je n’ai pas à témoigner de ma Foi aux autres.

Si Saint Paul, saint Martin, Saint Louis-Marie Grignon de Montfort avaient pensé cela, ils n’auraient pas permis la conversion de grand monde !

Formule vicieuse, formule trompeuse :
Chacun sa liberté, chacun sa vérité !
Qui de nous n’a pas entendu cette réflexion désabusée ?
Qui de nous peut-être ne l’a pas pensée, acceptée ?

Notez que c’est exactement la réponse triste et désabusée de Pilate dans l’Evangile
« Qu’est-ce que la vérité ? » Jn XVIII,38

Non Pilate ! Tu es roi, toi aussi ! Tu es gouverneur de Judée, tu réponds devant César et devant Dieu de la justice de ce pays et c’est sous ta responsabilité, c’est avec ta complicité que va se commettre la plus grande injustice de l’Histoire.
Toi aussi, tu es roi pour rendre témoignage à la Vérité, cette Vérité que tu connais, que tu as avouée trois fois, car tu  en es bien certain : Je ne trouve en lui aucun motif de condamnation, Jn XVIII,38

Mais Pilate est « tolérant » : il faut bien qu’il accorde un petit quelque chose à la liberté de cette foule en furie qui veut la mort du juste et la vie sauve du criminel Barabbas…Et Pilate fait flageller Jésus, en qui il ne voit pourtant aucun motif de condamnation.
Pilate est épris de « tolérance » : il ne veut pas imposer sa vérité à la foule en colère : Prenez-le, vous, et crucifiez-le, car moi, je ne trouve pas en lui de motif de condamnation. Jn XIX,6

Et Pilate se lave les mains….

Trois fois, saint Pierre a renié le Christ : c’est de la lâcheté et c’est très triste.

Mais, il y a plus triste encore et c’est cette vision de « tolérance » :
Trois fois Pilate affirme magnifiquement l’innocence du Christ… mais c’est pour le laisser mettre à mort ! Pilate qui a le pouvoir de Le relâcher et le pourvoir de Le crucifier (Jn XIX, 10)

Pour toutes les fois où nous avons rougi du Christ,
Pour toutes les fois où nous nous sommes lavés les mains,
Pour toutes les fois où nous avons douté de la Vérité,
Demandons pardon et témoignons de notre Foi, témoignons de la Vérité, l’unique, l’éternelle Vérité, celle pour laquelle, Notre Seigneur a donné sa vie, et à sa suite tant de martyrs par amour vrai de Dieu et des autres.
Cette vérité, c’est celle de notre Credo 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :