Mois de Marie... Quelques textes de Charles de Foucauld

par Paroisse Bougival  -  8 Mai 2022, 15:02  -  #VIE de L'EGLISE

Mois de Marie... Quelques textes de Charles de Foucauld

« Voici ton fils ». Cela s'adresse à la Sainte Vierge : Notre Seigneur lui donne tous les humains pour enfants, lui ordonnant d’avoir pour tous un cœur de mère… Elle a accompli et elle continuera d’accomplir, durant l’éternité, à accomplir avec une perfection incomparable, cet ordre de Dieu comme tous les autres ; soyons donc absolument certains qu’elle a pour tout humain un cœur maternel, et adressons-nous à cette mère chérie et toute-puissante, dans tous nos besoins, avec autant de confiance qu’un enfant à sa mère, à une mère qu’il aime infiniment plus que ne peut faire une mère terrestre, et à une mère qui peut lui obtenir de Dieu absolument tout ce qui est vraiment bon pour l’âme…
« Voici ta mère ». Ceci s’adresse à chaque âme. Tous, nous devons traiter la Sainte Vierge comme notre mère, lui rendre les devoirs qu’un bon fils doit à une très bonne mère : affection, honneur, service, confiance, en un mot, tout ce que notre Seigneur lui-même rendait à la Très Sainte Vierge. Aimons-la, honorons-la, entourons-la en nous entretenant avec elle dans la prière ; servons-la en aidant de notre mieux à toutes les œuvres qu’elle favorise, à toutes celles qui sont entreprises en son honneur ; ayant en elle une confiance absolue et invoquons-la, sans hésiter, avec cette confiance, en tous nos besoins, en tous nos désirs, toutes nos entreprises, toutes nos œuvres, toutes nos actions, en un mot, faisant pour elle tout ce que faisait notre Seigneur quand Il était dans ce monde, autant que cela nous est possible, montrons-nous envers elle les plus tendre des fils, nous souvenant que c’est là un point essentiel d’obéissance à Jésus et d’imitation de Jésus ; d’obéissance à Jésus et d’imitation de Jésus ; d’obéissance puisqu’Il nous l’ordonne si formellement et si solennellement, du haut même de la croix ; d’imitations car Il fut toujours pour sa mère le modèle des fils… Il est évident, d’ailleurs, que nous, qui aspirons à être les frères de Jésus, nous ne pouvons le devenir qu’à condition de nous montrer et d’être vraiment les fils de Marie ; pour être frères de Jésus, il faut de toute nécessité être fils de Marie.

Résolutions :
Je me propose d’entretenir en moi la volonté de donner à Marie toutes mes actions, toutes mes prières, toutes mes souffrances, toutes mes œuvres satisfactoires, toute ma vie spirituelle, afin qu’elle offre et donne tout à Jésus.
Je me propose d’entretenir en moi la volonté de faire et de souffrir toutes choses avec Marie, par Marie et en Marie.
Je me propose d’entretenir en moi la volonté de travailler à me transformer en Marie, pour devenir une autre Marie, vivante et agissante, de transformer en elle et par elle mes pensées, mes désirs, mes paroles, mes actions, mes prières, mes souffrances, toute ma vie et ma mort.

Prière devant le tabernacle :

Vous êtes là mon Dieu,  
caché dans le sein de Marie,
Vous êtes là dans cette petite maison, 
adoré d’Elle et de Joseph et des anges.
Mettez-moi avec Eux mon Seigneur.
Mon Seigneur et mon Dieu, quand je suis dans votre Sanctuaire, au pied du Tabernacle, n’êtes-Vous pas aussi près de moi que Vous l’êtes de Saint Joseph pendant l’Avent ?
Quand Vous Vous donnez à moi dans la Sainte Communion n’êtes-Vous pas aussi près de moi, aussi en moi, que Vous étiez en la Sainte Vierge ?
Mon Dieu, que je suis heureux, 
que je suis heureux.
Mais Seigneur, je Vous en supplie, 
convertissez-moi,
faites que je sois au pied du Tabernacle, 
que je sois dans la Sainte Communion, 
ce que je dois être ; que je ne sois plus indifférent, endormi devant votre Autel, que je ne reçoive plus tièdement votre Corps divin.
Convertissez-moi, convertissez-moi, mon Seigneur, je Vous le demande en votre Nom !
Souvenez-Vous que Vous avez promis d’accorder tout ce qu’on Vous demanderait en votre Nom, et de donner le bon esprit à qui le demanderait.
Mon Dieu, donnez-moi le bon esprit, votre Esprit, et faites-moi passer tous les jours de ma vie de manière à Vous glorifier autant que possible ; Autant qu’il m’est possible à moi, autant que c’est votre Volonté pour moi, non pas autant qu’il est possible à la Sainte Vierge ou à Saint Joseph, autant que c’est votre Volonté pour moi, autant que cela est possible avec les Grâces que Vous me donnez à moi ;
Mettez-moi avec Vos saints Parents bien amoureusement, humblement, noyé et perdu d’admiration, de contemplation, d’amour, à Vos pieds ...
Et ce que je Vous demande pour moi, je Vous le demande pour tous les hommes, et surtout pour ceux pour qui je dois prier particulièrement, en Vous, par Vous et pour Vous. Amen

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :