NOTRE DAME DE L'ASSOMPTION

NOTRE DAME DE L'ASSOMPTION

PAROISSE de BOUGIVAL


LA PENTECOTE représentée sur le tympan de la basilique de Vézelay

Publié par Paroisse Bougival sur 5 Juin 2022, 16:50pm

Catégories : #Enseignement, #VIE de L'EGLISE

LA PENTECOTE représentée sur le tympan de la basilique de Vézelay

La grande dimension de Jésus au Centre du tympan et le fait qu’il siège sur un trône représentant Jérusalem montre de toute évidence que nous nous situons après l’ascension.
C’est du haut du ciel qu’il répand les dons de l’Esprit Saint : il trône en majesté entouré d’une mandorle en amande. Cette gloire a presque toujours dans l’iconographie

du XIIe siècle un sens précis : elle distingue les êtres qui sont en dehors du temps. Il est dans la Gloire, habitant le monde de l’Esprit. Mais, Sauveur du monde, Il est aussi tourné vers l’humanité auquel Il ouvre ses bras grands ouverts : son immense main, sortie du monde de la Trinité Sainte, rejoint la terre par les rayons qui jaillissent de ses doigts. Il est assis, mais comme prêt à s’élancer vers nous.
Sa tunique, drapé magnifique, est celle du Roi, du Prêtre et du Prophète. Son vêtement est agité par le vent de l’Esprit Saint ; c’est la Pentecôte décrit dans la Bible quasiment comme un orage : les jambes, devinées sous la finesse du tissu, dessinent comme un éclair.
Autour du Christ il y a, à droite, comme des vagues, comme de l’eau, et, à gauche, comme du feuillage. On peut y reconnaître la source d’eau vive du baptême et les feuilles de l’arbre de vie guérissant toute maladie, (Cf. Ap. 22). Le Christ, Source de Vie, a transmis à ses apôtres, par le don de l’Esprit, le pouvoir de baptiser et de guérir.
Les apôtres, répartis en quatre groupes de trois, ont chacun des caractéristiques identiques. Ils reçoivent le feu de l’Esprit ; ils ont la Bible à la main ; ils sont pieds nus comme les porteurs de la Bonne Nouvelle ; ils ont la robe soulevée par le vent de l’Esprit. Ils sont en mouvement, ils sont agités, ils semblent discuter entre eux. « Pleins du vin doux » de la Pentecôte, mais surtout animés par le zèle de l’Esprit, prêts à partir. D’ailleurs, ils ne regardent pas vers le Christ, ils sont dans un autre espace. Jésus est présent en Esprit, mais ils ne le voient pas.
Le Christ est donc ainsi le centre, l’axe autour duquel tout s’articule (Cf l’explication

théologique page précédente sur le Cœur de Jésus et l’Esprit Saint!) : au plus près de lui : les apôtres, puis, autour de la terre que ceux-ci vont aller évangéliser, les peuples qui sont représentés dans les compartiments de la seconde voussure et enfin les astres, le cosmos, symbolisé par les douze signes du zodiaque et le temps, symbolisé par les douze mois de l’année. Les peuples du linteau prennent donc place dans ce mouvement de tous les peuples à évangéliser.
À la gauche du Christ, tout un monde de personnages plus ou moins fabuleux avec des visages plus ou moins voir difformes d’animaux. Comme l’explique le Cardinal Journet, l’Esprit Saint vient nous sanctifier jusqu’aux confins de notre animalité.
Il y a beaucoup de mouvement ; tout le monde est heureux de la révélation apportée par les apôtres venus jusqu’à eux. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article