NOTRE DAME DE L'ASSOMPTION

NOTRE DAME DE L'ASSOMPTION

PAROISSE de BOUGIVAL


SAINTE GERTRUDE « LA GRANDE »

Publié par Paroisse Bougival sur 14 Novembre 2022, 22:10pm

Catégories : #Enseignement, #VIE de L'EGLISE

SAINTE GERTRUDE « LA GRANDE »

Sainte Gertrude d'Eisleben, née le 6 Janvier 1256, vécu dès l’âge de 5 ans chez les Bénédictines d'Helfa. Elle succéda à sa sœur Sainte Mechtilde en tant qu’abbesse jusqu'à sa mort à l’âge de 46 ans.
Gertrude fut une étudiante extraordinaire, elle apprit tout ce que l’on peut apprendre des sciences de cette époque, fascinée par le savoir, la littérature, la musique, le chant, l’art de l’enluminure. Elle avait un caractère fort, décidé, immédiat et impulsif ; elle disait souvent être négligente ; elle demanda cependant avec humilité conseil et Prière pour sa Conversion.
Au cours de l’Avent 1280, elle commença à ressentir un dégoût pour tout cela, en perçut la vanité, et le 27 Janvier 1281, quelques jours seulement avant la Fête de la Purification de la Vierge, vers l’heure des Complies, le soir, le Seigneur illumina ses denses ténèbres. Avec délicatesse et douceur, il calma le trouble qui l’angoissait, trouble que Gertrude vit comme un don même de Dieu « pour renverser la tour de vaine gloire et de curiosité élevée par mon orgueil. » 
A partir de ce moment, sa vie de communion intime avec Le Seigneur s’intensifia, en particulier au cours des temps Liturgiques les plus significatifs -l’Avent et Noël, Carême et Pâques, la Fête de la Vierge - même lorsque, malade, elle ne pouvait se rendre au chœur. 
C'est ainsi que de grammairienne elle devint théologienne, relisant sans cesse les pages Divines de la Sainte Écriture qu’elle pouvait se procurer, remplissant son cœur des plus utiles et des plus douces sentences de la Sainte Écriture. Aussi avait-elle toujours à sa disposition la Parole de Dieu afin de satisfaire ceux qui venaient la consulter et de réfuter toute idée fausse par des témoignages de la Sainte Écriture employés si à propos, qu'on n'y trouvait rien à objecter.
Elle se consacra alors à écrire et à divulguer la vérité de la Foi avec clarté et simplicité, grâce et persuasion, servant avec Amour et fidélité l’Église, au point d’être utile et appréciée par les théologiens et les personnes pieuses. Il nous reste peu de son intense activité, notamment en raison des événements qui conduisirent à la destruction du monastère d’Helfta. Outre Le Héraut de l'Amour Divin ou Les révélations, on conserve les Exercices spirituels, rare joyau de la littérature mystique Spirituelle. Dans le 7ème Exercice, celui de la préparation à la mort, sainte Gertrude écrivit : « O Jésus, toi qui m’es immensément cher, sois toujours avec moi, pour que mon cœur demeure avec toi et que ton Amour persévère avec moi sans possibilité de division et que mon trépas soit Béni par toi, afin que mon esprit, libéré des liens de la chair, puisse immédiatement trouver le repos en Toi. Amen. »
Benoit XVI dit d’elle dans une audience du mercredi qu’il lui consacra : « l'existence de sainte Gertrude reste une école de vie Chrétienne, de voie droite, et nous montre que le cœur d'une vie heureuse, d'une vie véritable, est l'Amitié avec Jésus, Le Seigneur.
Et cette amitié s'apprend dans l'Amour pour Les Écritures Saintes, dans l'Amour pour la Liturgie, dans la Foi profonde, dans l'Amour pour Marie, de manière à connaître toujours plus réellement Dieu Lui-même et le Bonheur véritable, but de notre Vie. »

Réjouissez-vous, soyez dans l’allégresse, nous disait Notre Seigneur le 01 novembre pour la fête de la Toussaint…. Voici une prière de Ste Gertrude qui pour nous aider à en mettre dans la prière !

« Joie et allégresse soient à Vous, en mon nom, ô Dieu de ma vie, pour la souveraineté de votre Trinité, pour l'essentielle unité de votre Substance, pour la propriété de vos Personnes, pour leur union et leurs intimes relations, source de votre ineffable Bonheur ! Joie et allégresse soient à Vous, pour votre incompréhensible Grandeur, pour votre immuable Éternité, pour votre suprême Sainteté qui exclut toute tache et qui est la Source de toute pureté, et pour votre glorieuse et parfaite Félicité. Joie et allégresse soient à Vous, pour la chair très pure de votre Humanité par laquelle Vous m'avez purifié ; pour Votre âme très auguste ; pour Votre cœur divin que l'amour a transpercé pour moi jusque dans la mort ! Joie et allégresse soient à Vous dans ce Cœur très aimant, et rempli de tendre sollicitude envers moi, si altéré dans son Amour pour moi qu'il ne se reposera jamais, jusqu'à ce qu'il m'ait reçu en Lui-même pour l'éternité ! Joie et allégresse soient à Vous, pour le cœur et l'âme très digne de la glorieuse Vierge Marie, votre Mère, que Vous m'avez donnée pour mère à moi-même dans les nécessités de mon salut, m'ouvrant pour toujours le trésor de Sa bonté maternelle ! Joie et allégresse soient à Vous de la part de toutes Vos créatures qui remplissent le ciel, la terre et les abîmes ! Qu'elles Vous donnent cette louange éternelle qui sort de Vous et remonte à Vous comme à son principe ! Joie et allégresse soient à Vous de la part de mon cœur et de mon âme, de la part de mon esprit et de ma chair, de la part de tous les êtres de l'univers ! Ainsi soit-il. »

Prière enseignée à Ste Gertrude pour la délivrance d’âmes du Purgatoire sont délivrées de ce lieu d'expiation.

« Père Éternel, j’offre le très Précieux Sang de Votre Divin Fils Jésus, en union avec toutes les Messes qui sont dites aujourd’hui dans le monde entier, pour toutes les âmes du Purgatoire, pour les pécheurs en tous lieux, pour les pécheurs dans l’Église universelle, pour ceux de ma maison et de mes proches. Amen. »

Prière de Ste Gertrude pour l’Adoration du St Sacrement :

« Je Vous salue, ô très noble Corps et très précieux Sang de mon Seigneur Jésus-Christ, réellement présent sous les espèces du Pain et du Vin. Avec quel respect et quel amour les anges Vous vénèrent et Vous honorent dans cet auguste Sacrement ! C'est avec le même respect et le même amour que je Vous adore, ô Jésus. Prosterné devant Vous, dans le plus profond abaissement, je crois et je confesse que Vous, mon Seigneur et mon Dieu, êtes vraiment ici présent. »

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article